Spoilers The Sandman Saison 1 – Chapter 2: Imperfect Hosts

Partagez l'article

Dream est donc de retour à Dreamland, mais il est affaibli par son siècle de captivité et son royaume est en ruine. Pire encore, ses outils manquent, et sans eux, il est incapable de réparer un plafond dans sa bibliothèque délabrée, encore moins de voyager sur Terre et de traquer les rêves et les cauchemars voyous qui ont échappé à son royaume.

Le but de Dream dans cet épisode est donc de trouver ses outils. Pour ce faire, il décide d’invoquer The Fates pour l’aider à les retrouver. Mais pour convoquer les Fates, il aura besoin de suffisamment de puissance pour évoquer un cadeau digne de leur service. Et la seule façon de retrouver son pouvoir est d’absorber la magie de quelque chose qu’il a lui-même créé. Lucienne informe sombrement Dream que presque tout dans ce monde a disparu… sauf une chose :

Une gargouille nommée Gregory, qui est devenue l’animal de compagnie des frères Cain (Sanjeev Bhaskar) et Abel (Asim Chaudhry), deux des seuls êtres assez fidèles pour rester dans le royaume de Dream. Gregory est une gargouille amicale, avec une personnalité plus proche d’un chiot que d’un dragon. Vous pouvez donc imaginer la réponse de Can et Abel lorsque Dream, alias Morpheus leur dit qu’il devra, en gros, tuer leur animal de compagnie pour absorber sa magie. Ouais, ils sont énervés. Mais Dream est leur roi, et Gregory semble plus que disposé à aider, donc ils ne peuvent pas y faire grand-chose.

Pendant ce temps, sur Terre, nous rattrapons Ethel, qui, depuis qu’elle a fui le mage avec son enfant à naître et les objets de valeur de Dream, est devenue extrêmement riche. Après une brève séquence établissant la situation de vie actuelle d’Ethel (elle est une marchande d’antiquités internationale), elle reçoit la visite de Corinthian, qui a vu à travers ses alter ego et est venu avec un avertissement : Dream is free, and he want his s— back.

Après essentiellement un épisode entier d’Ethel niant qu’elle sait où se trouvent l’un des trois outils de Dream, elle admet qu’elle en a vendu deux pour payer sa vie en Amérique, et elle a transmis le rubis à son fils, John. Lorsque Corinthian menace de tuer Ethel si elle ne le conduit pas au rubis, elle produit une amulette de protection (qu’à la surprise de Corinthian, elle a obtenue en échange de l’un des outils de Dream) et bannit Corinthian dans le royaume des rêves.

De retour dans le quartier de Dream, Cain et Abel suppriment respectivement la rage et les larmes, alors que Dream aspire la magie de Gregory, le transformant en une poignée de sable. Avec l’essence de Gregory et un regain de puissance, Dream s’aventure dans un plan d’eau sombre et, tout en pataugeant dans une séquence trippante que je n’ai pas totalement suivie, parvient à se procurer deux cadeaux pour les Parques – un serpent et un œuf.

Alors Dream convoque les Parques – qui prennent la forme de trois femmes interconnectées (Nina Wadia, Souad Faress et Dinita Gohil) et elles lui accordent trois questions. Une par une, il pose des questions sur ses trois outils manquants (pourquoi n’a-t-il pas posé une seule question : « Où sont mes outils ? », je ne sais pas. Je suppose que c’est le dieu des rêves, pas de l’intellect.)

Les destins disent à Dream, bien qu’un peu vaguement, où les trouver. La poche de sable était la dernière en possession d’une femme nommée Joanna Constantine. La barre a été échangée par Ethel à un démon, ce qui signifie… c’est en enfer. Et enfin, le collier de rubis a été volé à Ethel par son fils par le Magus – John.

Avec une idée approximative de l’endroit où se trouvent ses outils, Dream se prépare à retourner sur Terre pour les récupérer, et malgré les appels de Lucienne au contraire, il part. A peine a-t-il disparu que Corinthian revient à la maison avant Lucienne… mais l’informe rapidement qu’il préfère de beaucoup être sur Terre où il est libre, alors il part.

Nous vérifions avec Caïn et Abel, où nous voyons Caïn (choc !) Tuer Abel par rage. Mais ne vous inquiétez pas, Abel sort de sa tombe peu de temps après – il semble que ce soit un événement quotidien pour les deux frères. Et quand Abel ressuscite d’entre les morts, il voit devant sa tombe : un œuf. Dream a payé le service Fates avec juste le serpent… l’œuf était pour Caïn et Abel, et quand il éclot, ils voient – c’est un bébé gargouille, qu’ils nomment soit Irvin, soit, à l’insistance de Caïn, que tous les noms de gargouille doivent commencer par un « G », Girvin.

L’épisode se termine avec Ethel entrant dans un établissement de haute sécurité, celui qui lui appartient et qui a apparemment été créé par elle. L’établissement, apprend-on bientôt, a été construit dans le but de cacher son fils, John (David Thewlis), qu’elle détient comme prisonnier.

Observations dispersées :

La routine de renaissance du meurtre de Caïn et Abel était un point culminant dans un épisode qu’autrement j’aurais pu sauter complètement. L’insistance d’Abel sur le fait que « Caïn ne me tue presque jamais avant le déjeuner ! » était probablement la première fois que j’ai ri jusqu’ici. En parlant de joie, je crois avoir vu Dream esquisser un sourire — bien que très, très subtilement — pour la première fois lors de sa scène avec les Parques ! Bien que je sois assez déçu de voir le départ de Charles Dance dans le premier épisode, je suis également ravi de voir l’apparition du toujours fantastique David Thewlis dans le rôle du fils d’Ethel, John. Hâte de voir ce qu’il apporte à ce rôle intéressant.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *